Marie Cubiteniste
Alain Fraud
Alain Fraud
Alain Harivel

Publications cubiténistes

Pour tout achat dans notre librairie cubiteniste, merci de vous informer de nos conditions de vente

A5  118 p.  12€ TTC + livraison

Le moi n’a lieu qu’une fois (2018)

Polar paroxysmique mauvais genre

« Le moi n’a lieu qu’une fois » est un roman-photo-BD réalisé avec les habitants de Limogne en Quercy (ici mettre un lien vers projets de territoire avec romans photos (et vice et versa !).

résumé : PAN ! pan ! pan !

PAN ! pan ! pan ! pan ! PAN !

PAN ! pan ! pan ! PAN ! PAN ! PAN !





 

A5 295 p.  7€ TTC + livraison

Construire un éboulis (2005)

Polar métaphysique cubiténiste.
L’inconscient c’est le bordel !

Un éboulis de provocations, de fantasmes et d’insolences métaphysiques. Un polar pourri qui sent la sardine, où l’on apprend que, à chaque instant, la mer est le reflet exact des forces qui l’agitent, que le passé est un éboulis pétrifié, qu’un vol de mouettes est un éboulis en mouvement, que le hoquet est un éboulis simplifié, que l’amour est un éboulis de secousses et que le rire est un chaos. L’humour est un état de légèreté au sujet des choses lourdes. La métaphysique et la légèreté sont de bonnes échelles.

L’inconscient est une poubelle qui ne se refuse rien.
Faut-il publier un truc pareil ?





 

A5 136 p.  7€ TTC + livraison

Le chaos est dans le sac (1998)

Essai Cubiténiste de philosophie comique

Étant contenu dans Papa et Papa existant de toute éternité, le Cubiténisme est une production d’avant les innombrables gros-bangs qui ont précédés le nôtre. Le Cubiténisme est une philosophie de l’absurde, du dérisoire et de l’humour.

Une conception fraîche de l’univers, de l’observateur et du vide. Il est une métaphysique du temps, de l’insignifiant et du vertige de l’énorme.

Il est un sourire qui s’étend

entre l’infiniment grand et l’infiniment petit.





 

A5 180 p. 7€ TTC + livraison

Vive Zénon (1993)

ou du Cubiténisme considéré comme un appareil à se regarder voir

le Cubiténisme se situe entre la plume et la chatouille sous les pattes des mouches, sur la pointe des poils, dans le premier symptôme de l’éternuement, entre les lèvres des sourires, entre la peau et le soleil, entre le trou et la chaussette, dans les miroirs, dans le hasard, dans l’impalpable poudroiement des égards …

Le fâcheux est l’animal symbole du cubiténisme.
Son épée est un poil.




Tout droits images & textes réservés aux Cubiténistes - Webdesign nomi via Le Collos